Un site internet d’accompagnatrice peut se présenter de différentes façons tout en proposant un service similaire et en respectant certaines règles relatives aux droits de l’homme.

En France, en Allemagne ou en Angleterre de nombreux sites de rencontres émergent avec de nouveaux concepts innovants, d’autres s’installent avec des vieilles méthodes qui semblent pourtant tomber en désuétude.
L’important pour une plate-forme de rencontre libertine est sa disponibilité et son ergonomie. Avoir rapidement accès à ce qui est demandé, voilà le nerf de la guerre. Un annuaire d’escorte girl ou de missives libertines doit être pratique pour l’utilisateur et lui donner les outils nécessaires pour faciliter son emploi. Aussi, il doit permettre à différents types de personnes de s’annoncer sur le site gratuitement. Que ce soit des libertines, des libertins, des transsexuels ou des dominatrices, tout le monde doit pouvoir se dévoiler gratuitement sur un site de rencontre sexe en 2017. Du moins c’est ce qui devrait être logique.
Il ne faut pas confondre les sites d’agences d’escorting et les annuaires d’escort-girls. Les premiers embauchent des accompagnatrices qui sont salariées. À contrario, un annuaire d’escort permet à un homme ou une femme indépendante d’avoir de la visibilité sur internet pour rencontrer des femmes ou des hommes courtois. Un portail web libertin n’est pas vulgaire et se doit de donner une apparence glamour du monde de l’escorting. Ici, la courtoisie et la bienséance sont des notions incontournables. Des représentations qui viennent directement du milieu du libertinage où le respect de l’autre est primordial. Aujourd’hui, l’accompagnement de charme est une notion gaspillée sur bien des points.
Un annuaire d’escort girl se doit de rappeler à ses utilisateurs les bonnes conduites à tenir en compagnie d’une femme. La misogynie ambiante, véhiculée parfois par des personnes peu scrupuleuses, est au centre du combat que devraient conduire ces pages web. Pour améliorer les conditions d’accompagnement d’une escort girl, sa réputation doit être clairement défini en amont par le support internet qui prend l’option de diffuser son annonce. Que ce soit pour un plan cul qui vient consulter la plate-forme d’échange et pour la femme ou l’homme qui s’y annonce, il y a certaines règles à respecter.
Pareillement, aucune discrimination de type raciale ou physique ne peut être exprimée sur un annuaire libertaire bienveillant. Le respect de l’autre ainsi que sa différence étant des notions fondamentales sur ce type de thématiques.
En 2017, il est navrant de devoir rappeler ce type d’évidence par un article explicite. Seulement, le confort des épicuriennes libertaires et la satisfaction des internautes sont les éléments les plus importants qui devraient occuper les préoccupations des personnes concernées.