Maitresse dominatrice Marthe :
le SM en cinémascospe !

Je commençais à me dire, loin du web, web de loin !
Mais.. C’était sans compter sur le personnage tout de cuir vêtu.
Maitresse dominatrice Marthe dans ses forges
J’ai donc bien reçu en retour à un courriel précédent, les réponses à un questionnaire
que j’avais envoyé à la sublime maitresse dominatrice une quinzaine de jours auparavant.
Maitresse dominatrice Paris Marthe la sévère et puissante maitresse sadiqueAvant de lire ses réponses, j’ai tenu à revoir cette déesse du fouet en vidéo.
C’est que Maitresse dominatrice Marthe ne fait pas dans la série B de troisième zone.
Pour vous ambiancer les neurones du coté perturbé, les futurs soumis ou candidats
aux sévices de la belle Maitresse de domination, disposent d’une vidéo accessible
depuis son site de maitresse dominatrice parisienne.
Pratique pour se mettre dans l’ambiance quand on est débutant et que l’on se demande à quelle sauce on va se faire redresser les torts.
BDSMLes initiés apprécieront le décor façon casse d’un genre très particulier.
En fait, la Marthe évolue dans ce quelle appelle son laboratoire :
Les Forges du Grand Autre.
Un nom qui calme et qui laissera certainement rêveur plus d’un soumis.
Les forges du grand autreL’occasion faisant le larron, je me suis laissé aller à suivre la gestuelle
de la sublime maitresse dominatrice Marthe évoluant dans ses forges.
Tout un spectacle d’un érotisme pensé, assumé et dévastateur.
Surtout pour tout ceux qui sans être amateur de jeux SM,
seraient un tantinet fétichiste.
Je vous propose d’aller sans attendre jeter un œil avisé
sur ce petit bijou de clip vidéo SM.

Vous n’en apprécierez que mieux les réponses
de la belle Maitresse de domination.

IC : Quelle est la différence entre SM et BDSM ?
MM : BD : Bondage et Discipline
DS : Domination et Soumission
SM : Sadisme et Masochisme.

IC : Doit-on penser qu’une Maitresse et une dominatrice sont deux personnes
qui pratiquent la même discipline, ou au contraire, leurs rôles dans l’univers SM
est différents ?
MM : Le rôle d’une maitresse et d’une dominatrice est de savoir être clivée,
à savoir schizoïdique en fonction de la demande sexuée du soumis
qui elle même est souvent la résultante d’une double personnalité.

IC : Qu’est-ce qui vous a amené Maitresse dominatrice Marthe à pratiquer la domination ?
MM : Mon profond respect et mépris de la jouissance.

IC : Quelle relation nait entre un soumis et sa maitresse ?
MM : Une relation d’amour sublimé, donc de haine.

IC : Quelle technique et dans quel esprit pratiquez-vous votre art ?
MM : Dans un esprit qui ne regarde que la puissance de mon psychisme
et l’impuissance de mon soumis.

IC : Peut-on parler d’une thérapie pour certaines personnes ?
MM : Non car je ne les reconnais pas malade.

IC : Quel est ou quels sont les portraits types de vos disciples ?
MM : Certains ressembles aux anges, d’autres à dieu et pour le reste
quelques fonctionnaires pas tentés.

IC : Pourriez-vous nous citer quelques instruments qui font partie
des classiques du genre ?
MM : Le principal instrument est la force du désir.

IC : Avec l’expérience, quels sont les instruments préférés de vos soumis ?
MM : Le spé cul l’homme

IC : Quel est votre instrument préféré ?
MM : Mon doigt dilatateur mais je ne dirais pas lequel…

IC : Où pratiquez-vous ?
MM : Dans les Forges du Grand Autre à Paris
et de temps en temps au purgatoire.

IC : Jouissez-vous physiquement ou intellectuellement du pouvoir
que vous exercez sur vos soumis ?
MM : Je ne jouis jamais.

IC : À quelle dose administrez-vous les corrections physiques
ou/et intellectuelles de vos disciples ?
MM : Des doses de rappels fréquentes et tenaces.

IC : Qu’est-ce qu’un contrat d’appartenance et en quoi consiste-t-il ?
MM : C’est la plus belle histoire d’amour qui puisse arrivée à un homme.

IC : Maitresse Marthe avez-vous déjà subi le courroux
d’une de vos compatriotes SM ?
MM : Non.

IC : Si non, la démarche de vous adresser à une autre Maitresse
est-elle envisageable, quand on est soi-même une dominatrice ?
MM : Non car je les domine toutes.

IC : Pourquoi n’y a-t-il pas de sexe dans la domination ?
MM : Parce que le sexe n’existe pas.

IC : Quel souvenir retenez-vous de votre enfance ?
MM : Avoir passé beaucoup de temps à maltraité
le martinet familial.

IC : Pourquoi avoir accepté cette interview ?
MM : Pourquoi l’aurais-je refusé à partir du moment
où vous ne faites pas encore parti de mes soumis.

Je vais très certainement méditer ces prochaines
lunes à venir, la dernière impertinence de la Marthe.

Maitresse dominatrice Paris :
Marthe ou  le SM en cinémascope.